Question déposée dans une des urnes mises à disposition du public

Vous souhaitez l’alimentation électrique dite renouvelable. La puissance nécessaire peut-elle être garantie en énergie renouvelable ? Si demain tous les “gros” consommateurs passaient à l’énergie renouvelable comment pourrait-on garantir l’origine ?

Notre réponse :

Nous vous remercions pour votre contribution à la concertation.

H2V s’est engagé à acheter, auprès de son fournisseur, une électricité 100% renouvelable via le mécanisme des garanties d’origine. H2V s’assure que pour chaque MWh consommé, 1 MWh d’énergie renouvelable a été injecté sur le réseau électrique.

En complément, H2V entend obtenir la certification CertifHy Green Hydrogen, du programme européen CertifHy, qui garantit que l’hydrogène produit est vert. La certification prend notamment en compte :

  • les garanties d’origine, qui garantissent la traçabilité de l’origine de l’électricité ;
  • la source d’énergie utilisée pour la production de l’hydrogène ;
  • les informations sur l’installation de production ;
  • les dates et horaires de production de l’hydrogène.

La fourniture d’électricité pour alimenter l’usine H2V59 fera l’objet d’appels d’offres auprès des fournisseurs d’électricité renouvelable.

En termes de puissance et de consommation, l’usine H2V59 consommerait 200 mégawattheures (MWh) d’électricité soit 1,5 TWH (térawatt-heure) par an. En France, en 2017, la production brute d’électricité renouvelable était de 92. 6 TWh. La consommation électrique de l’usine H2V59 serait largement inférieure à l’énergie renouvelable disponible.

Certaines énergies renouvelables – le solaire et l’éolien – sont intermittentes : elles ne sont pas disponibles en permanence et leur disponibilité varie sans possibilité de contrôle. La part des énergies renouvelables étant effectivement amenée à augmenter, le défi du stockage de l’électricité doit être relevé, afin de répondre aux besoins quand la production d’énergies renouvelables est au plus bas, ou à l’inverse de faire face à la surproduction des énergies renouvelables. Un des objectifs du projet H2V59 est justement de « stocker » l’énergie renouvelable sous forme d’hydrogène vert au moment où la production est importante et la consommation faible, puis la restituer au moment où la production est faible et la consommation importante.

Sur demande de RTE, l’usine serait en mesure de baisser sa consommation, voire de s’arrêter, durant des périodes les plus contraintes.

En effet, RTE recherche en permanence des solutions pour accroitre la flexibilité du système électrique, l’objectif étant d’y intégrer une part de plus en plus importante d’énergies renouvelables, tout en palliant les contraintes liées à leur caractère intermittent. En somme, RTE développe l’intelligence de son réseau, afin de maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande et d’assurer une gestion des flux plus souple, plus réactive et ajustée en temps réel.