Posté le : mardi 19 novembre 12:27

j’ai lu dans 1 compte rendu que l’origine de l’ électricité renouvelable sera vérifiée par Power Next. Pour avoir 1 tarif bas, vous notez qu’1 appel d’offres européen sera lancé . Je comprends l’inquiétude des participants à cette concertation, sur la vérification de la provenance de cette électricité, car le problème se pose déjà, même en prenant de l’ électricité française. A-t-on vraiment besoin d’aller prendre à l’étranger cette énergie renouvelable, alors qu’il risque d’y avoir des éoliennes à Dunkerque ?

Notre réponse :

Nous vous remercions pour votre contribution à la concertation.

En conformité avec la réglementation européenne et française, H2V certifiera le caractère renouvelable de son électricité par l’achat de garanties d’origine à hauteur de sa consommation électrique. Pour chaque MWh consommé par H2V, 1 MWh renouvelable sera injecté sur le réseau électrique européen.

L’électricité peut être produite à partir de sources renouvelables (éolien, hydraulique, solaire, biomasse…) et ainsi avoir une origine « verte ». Mais une fois injectée dans le réseau électrique et lors de la consommation d’électricité dans l’usine H2V59, il n’est plus possible de distinguer cette production renouvelable de celles provenant d’un mode de production dit classique (à partir de combustible fossile ou par fission nucléaire).  Il est toutefois possible d’associer à chaque MWh d’électricité produite à partir d’une énergie renouvelable un certificat unique et ainsi certifier qu’elle provient d’une énergie renouvelable. H2V s’engage à n’acheter que de l’électricité d’origine renouvelable, grâce à ce système de certificat appelé « garanties d’origine ».

Ainsi c’est par la réglementation, tant au niveau européen et français que s’est définie la traçabilité de l’électricité renouvelable, où qu’elle soit produite en Europe. Par un arrêté publié le 4 septembre 2019, l’Etat a choisi la société Powernext pour gérer les garanties d’origine. Ce mécanisme permet de tracer les productions d’énergie provenant de sources renouvelables et garantit cette source aux consommateurs. Sur ce registre sont enregistrés les installations productrices et les consommateurs d’électricité verte.

Une garantie issue d’un pays de l’Espace Economique Européen (EEE) peut être utilisée dans n’importe quel autre pays de cet espace.

Concernant le projet de parc éolien offshore de Dunkerque, il est prévu de le mettre en service en 2026. Si le projet aboutit, il ne pourra donc pas fournir les besoins d’H2V59 au moins dans ces premières années d’exploitation.

H2V pourrait faire appel à de l’électricité renouvelable français, mais une fois injectée dans le réseau électrique, il n’est pas possible de distinguer l’origine de production de l’électricité puisque les réseaux sont interconnectés et que le marché unique permet de s’approvisionner dans les pays de la Communauté économique européenne (CEE). Il sera toutefois plus facile d’approvisionner l’électricité depuis des moyens de production renouvelables situés à proximité des sites H2V pour limiter son transport.

Une garantie d’origine a une durée de vie de 12 mois après la production de l’électricité correspondante, c’est-à-dire qu’elle peut être spécifiquement achetée dans les 12 mois qui suivent sa production. « L’émission de garanties d’origine peut être demandée jusqu’à 5 mois après la fin de la période de production concernée, et elles sont valides pendant un an après la fin de la période de production. Après expiration, elles ne peuvent ni être utilisées ni être transférées. » (site de Powernext).

Pour plus d’informations nous vous invitons à consulter le paragraphe « Electricité renouvelable et garanties d’origines » sur cette page : http://h2v59-concertation.net/comprendre-projet/#electricite.